Moto électrique

Les restrictions de circulations des véhicules thermiques dans les villes et les variations du prix de l’essence ont permis de donner un coup d’accélérateur au secteur de la mobilité électrique. Les premiers bénéficiaires de cette tendance restent les constructeurs de voitures électriques qui ont vu leur vente exploser ces dernières années. Le secteur de la moto électrique progresse également. Des startups et de grands constructeurs investissent le marché. Ils proposent des « e-motos » avec des performances qui n’ont plus grand-chose à envier aux motos thermiques. Rouler Cool vous propose cet article pour tout savoir sur les motos électriques.

Moto électrique livewire
Livewire : la première moto électrique commercialisée par Harley Davidson

Les types de motos électriques

Il existe plusieurs types de motos électriques : moto électrique urbaine, moto sportive, e-scooters motos électriques off-road ou trials. D’un point de vue global, la différence entre les catégories se trouve dans l’usage qu’il est possible d’en faire.

  • Moto électrique urbaine : Le développement des motos électriques est important dans les centres urbains.. En effet, de nombreuses villes octroient des subventions. De plus, les distances parcourues sont compatible avec l’autonomie du scooter ou moto électrique.
  • Moto électrique équivalents 125 cm3. Pour cette catégorie, il n’est pas nécessaire d’avoir un permis moto si vous êtes nés avant le 1er mars 1980. Pour les conducteurs nés après cette date, il faudra suivre une formation spécifique qui dure 7 heures.
  • Scooter électrique : Un scooter est un engin conçu pour une utilisation urbaine. le scooter est très facile à manier et peut convenir aux conducteurs débutants.
  • Trial / Motocross électrique. La moto trial est prévue pour les sentiers off-road et ne doit pas être utilisée sur la route. La trial électrique limite les nuisances au niveau sonore et pollution. Sous la pression des riverains, de plus en plus de chemins sont interdits aux motos thermiques. La trial électrique semble donc être un moyen d’assurer l’avenir du tout-terrain en 2 roues.

La moto électrique est elle équipée d’une boîte de vitesses?

La plupart des motos électriques n’ont pas de boîtes de vitesses, ce qui facilite le pilotage. Il est souvent possible de paramétrer des modes de conduite. Ce paramétrage fait varier le couple, l’accéleration ou la vitessse maximale de la moto.

Un scooter est équipé d’un système de vitesse automatique auquel est associé un variateur. Ce dernier permet à la moto d’être conduite facilement.

La moto thermique dispose d’une boîte de vitesses mécanique, ce qui demande plus de maîtrise. Le passage des vitesses se fait via une petite pédale sur le pied droit. Le plus difficile est de coordonner le passage de vitesse avec la poignée d’embrayage qui se situe au niveau du guidon.

Quelle est l’autonomie ?

Il est juste impossible de parler des motos électriques sans évoquer le paramètre de l’autonomie. Ce dernier désigne le temps pendant lequel la moto peut rouler librement sans avoir à être rechargée. Il y a quelques années, l’autonomie était un véritable désavantage pour les véhicules électriques et donc les motos électriques. Il faut dire que des progrès énormes ont été réalisés dans ce domaine. Aujourd’hui, une moto électrique offre une autonomie d’utilisation beaucoup plus confortable. Certaines d’entre elles peuvent même faire de longs voyages quand elles sont bien chargées.

L’autonomie d’une moto électrique vient des capacités de sa batterie. Ce qui fait que ce paramètre varie beaucoup d’un modèle de moto électrique à un autre. Néanmoins, en moyenne une moto électrique est capable de parcourir 100 km à pleine puissance lorsqu’elle est complètement chargée. Cette autonomie est très théorique et désigne les capacités moyennes d’une moto électrique mise dans les conditions optimales. En réalité, l’autonomie dépend de différents paramètres qui se présentent comme suit :

  • Le poids du conducteur ;
  • Le type de terrain ;
  • L’état d’amortissement de la batterie ;
  • Le style de conduite ;
  • La puissance déployée.

L’influence de ces paramètres sur l’autonomie d’une moto est certes, non négligeable, mais n’est pas non plus énorme. Pour ce qui est de la recharge de batterie, cette dernière dure en moyenne quatre heures. Elle peut se faire soit depuis une simple prise de courant domestique ou soit depuis une borne de rechargement. Il faut aussi préciser que le temps de charge d’une moto électrique dépend du modèle de moto.

La puissance du moteur

Comme toute machine, la puissance d’une moto électrique s’exprime en kilowatts. Il existe plusieurs catégories de puissances pour les moteurs équipant les motos électriques. Ces catégories sont définies en prenant comme référence, les moteurs des motos thermiques. Ceci, malgré le fait que les motos électriques ne disposent pas de cylindres comme leurs homologues à essence.

Nous avons trois catégories de motos électriques suivant la puissance de leurs moteurs :

  • Les motos de 50 cc ;
  • Les motos de 125 cc ;
  • Les grosses cylindrées.

Les motos de 50 cc sont les engins électriques à deux roues dont la puissance nominale du moteur ne dépasse pas 4 kW. Les motos de 125 cc de leur côté ont une puissance nominale comprise entre 4 kW et 35 kW. S’agissant des grosses cylindrées, elles ont une puissance qui dépasse aisément les 35 kW.

Contrairement aux moteurs thermiques, le couple est un paramètre très important pour un moteur électrique. Estimé en Newton.mètre, il détermine la capacité d’une moto électrique à accélérer facilement ou à franchir différents obstacles. Pour un choix judicieux de sa moto électrique, il faut aussi bien tenir compte de la puissance nominale que du couple développé.

Assurance des motos électriques

Les assureurs ont adapté leurs offres d’assurance aux caractéristiques de chacun des deux types de motos électriques. Ainsi, pour les compagnies d’assurances, un scooter est plus à risques que le trial. Ceci, d’abord parce qu’il s’agit d’un engin qui est très appréciée par les jeunes conducteurs qui n’ont pas beaucoup d’expériences. Ensuite, le scooter a plus de chance d’être victime d’un accident de la route du fait de son usage régulier en zone urbaine ou les accidents sont fréquents. Enfin, le scooter est plus facile à voler que la moto.

Quel est le prix d’une moto électrique en France ?

Le prix à l’achat d’une moto électrique en France est plus important que celui d’une moto thermique.Néanmoins, sur la durée, la moto électrique revient souvent moins chère que son homologue équipé d’un moteur thermique. Ceci pour la simple et bonne raison que la recharge régulière d’une batterie demande moins d’investissement que le recours à l’essence. En effet, le prix de l’électricité est beaucoup plus abordable que celui de l’essence. Les frais d’entretien sont également très réduits.

Prix moto électrique 125

Il faut débourser à partir de 4500 € pour disposer d’une moto électrique 125.

Prix d’un scooter électrique

Pour un scooter électrique type 50 cm3, les prix commencent à 1 500 € en entrée de gamme. Les modèles haut de gamme de leur côté peuvent monter jusqu’à 5000 €.

Prix moto trial électrique

Pour ce qui est des motos électriques trial, la somme à débourser est élevée. On peut trouver un modèle en entrée de gamme à partir de 5000 €. Tandis que le prix des trials électriques haut de gamme peuvent atteindre plus de 16 000 €.

Quel permis pour conduire une moto électrique ?

Les motos électriques répondent aux mêmes critères d’attribution de permis de conduire que ceux régissant les motos thermiques. Ainsi, une moto électrique de 50 cc peut être conduite par une personne ayant au moins 14 ans. Mais pour cela, ce dernier devra au moins disposer d’un brevet de sécurité routière. Nul besoin de disposer d’un permis de conduire pour cette catégorie de moto électrique.

Les motos électriques appartenant à la catégorie 125 cc, de leur côté, nécessitent l’obtention préalable d’un permis de conduire. Les permis requis pour cette catégorie sont les permis A et B. Si la moto a une puissance inférieure à 11 kW, le conducteur peut l’utiliser avec un permis A1 ou B. Par contre, lorsque la puissance est supérieure ou égale à 11 kW le conducteur devra disposer au minimum du permis A2.

Pour ce qui est des grosses cylindrées, le conducteur doit disposer d’un permis A. Il doit également avoir au minimum 20 ans. Par ailleurs, avec le permis A, il est possible de conduire n’importe quel type de moto électrique.

Principales Marques

Le marché des motos électriques, malgré son retard sur celui des voitures électriques, reste en constante progression. Ceci, pour le bonheur de certaines marques comme Zero Motorcycle, Harley Davidson ou encore Kuberg. Elles sont les plus influentes du domaine.

Zero Motorcycle

Il s’agit d’une marque américaine spécialisée dans la fabrication des motos électriques. Créée en 2006, la marque a contribué à améliorer les caractéristiques des motos électriques grâce à des modèles urbains comme la Zero S, FX le SR/F ou encore le FX.

Moto électrique Zero Motorcycle

Certains modèles de la marque sont capables d’atteindre une vitesse maximale de 200 km/h pour une autonomie de 360 km. Zero Motorcycle a signé un accord avec Polaris.

Harley Davidson

La marque américaine est très connue dans le monde de la mécanique moto où elle se démarque par des motos thermiques grosses cylindrées. Par contre en plus d’un siècle d’existence, Harley Davidson ne s’était jamais aventuré sur le terrain des motos électriques. Chose faite en 2019 avec succès grâce à son modèle intitulé LiveWire. La marque prépare même la sortie d’autres modèles électriques pour 2021 ou 2022.

Kuberg

Il s’agit d’une marque d’origine tchèque spécialisée dans les trials et motos off-roads électriques. Kuberg commercialise également des modèles de motos électriques destinés aux enfants. Grâce à eux, les enfants peuvent bénéficier de véhicules électriques adaptés à leur morphologie : Kuberg TRIAL S et START pour enfant de 2 à 5 ans / Kuberg Cross pour enfant de 6 à 12 ans…

Moto électrique Kuberg Force X

Les motos électriques les plus puissantes / rapides

Si Zero Motorcycle, Harley Davidson et Kuberg font partie des principales marques de motos électriques, elles sont loin de disposer des modèles les plus puissants. Malgré deux modèles figurant dans le top 10, Zero Motorcycle n’a pas pu se placer dans le top 3. Les constructeurs Lightning, Voxan ou Mobitec déploient les dernières technologies pour réussir à atteindre plys de 350 km/h avec leurs motos électriques.

Lightning LS-218 : 350 km/h la moto électrique de série la plus puissante

Lightning LS-218
Moto électrique LS-218 © Lightning

La palme d’or de la moto électrique la plus puissante revient au modèle LS-218 du constructeur américain Lightning. La moto a pulvérisé tous les records de vitesse pour une moto électrique avec un chiffre dépassant les 350 km/h. En plus de cela, elle déploie un couple de 227,8 Nm pour 220 chevaux. Ce modèle d’exception coûte environ 33 000 euros à l’achat.

Mobitec EV02-A : 329 km/h

Le japonais Ryuji Tsuruta a réussi à dépasser les 300 km/h sur une moto électrique en 2019. Il a réussi à atteindre 329,085 km/h sur une moto Mobitec EV02-A

Voxan Wattman : objectif 330 km/h

Voxan est un constructeur français de motos qui appartient désormais au groupe Venturi. Ce dernier commercialise des voitures sportives électriques. Les motos Voxan profitent donc des dernières technologies. Avec la Wattman, l’unique constructeur français de motos propose un modèle sportif développant 150 kW (plus de 200 chevaux) avec un couple atteignant 200 Nm à 10.500 tour par minute. Voxan est en train de préparer une Wattman version haute performance (puissance 270 kW) afin de battre le record du monde de vitesse à plus de 330 km/h.

Moto électrique Voxan Wattman
Moto électrique Wattman © Voxan

Sarolea Manx7 : la moto électrique sportive et rétro 240 km/h

Sarolea est un constructeur belge qui destine ses véhicules à la compétition de haut niveau. Pour mettre au point son modèle Manx7, la marque s’appuya en partie sur sa SP7 qui n’avait pas été homologuée pour la course. La puissance de la ManX7 est de 120 kW (163 Chevaux).

Celle-ci dispose d’une vitesse maximale de 240 km/h pour un couple de 450 Nm. Son prix de vente est de 42 975 euros.

Moto électrique Sarolea
Moto électrique ManX7 © Sarolea

Marques disparues de motos électriques

Le marché de la moto électrique est encore à ses débuts et la concurrence est féroce. Rouler Cool fait l’inventaire des marques

Mission R : l’ultra-sportive californienne (2007-2015)

Mission Motorcycles était une marque qui a fait son entrée dans l’univers des motos électriques dans l’unique but de battre des records. Ce qu’elle réussit à faire en mettant au point sa superbike intitulée Mission R.

Dotée d’un moteur InfiniteDrive, la moto était capable d’atteindre une vitesse de 240 km/h et de déployer un couple de 180,9 Nm. Malheureusement, le prix trop élevé de la machine entraînera la chute de sa maison mère et la fin de sa commercialisation.

Faut il un permis pour conduire une moto électrique ?

La nécessité d’un permis dépend de la puissance de la moto ou du scooter électrique.

  • Puissance inférieure à 4kW / équivalent aux motos 50 cm3. Dans ce cas, le conducteur doit être âgé d’au minimum 14 ans. De plus, il doit avoir le permis AM. (Le permis AM est le remplaçant de la formation BSR). Il peut aussi conduire une moto électrique 4000 W s’il est titulaire du permis moto ou automobile.
  • Puissance inférieure à 11kW / équivalent aux motos 125 cm3 : Le conducteur doit avoir 18 ans. Pour conduire une moto ou un scooter 11 000 W; il est nécessaire d’avoir le permis B ( permis voiture) et de passer en supplément une formation de 7 heures.
  • Puissance entre 11kW et 35 kW : Pour ce type de moto électrique, il faut passer le permis moto A2. Ce permis est réservé aux conducteurs de plus de 18 ans.

Vous avez décidé de rouler en moto électrique afin de réduire vos coûts de déplacement urbain tout faisant un geste écologique, Bravo ! S’il vous reste des questions, vous pouvez réagir à cet article en le commentant.

Laisser un commentaire